Jeux Amiga PC et consoles Mega Man Livres
La bibeloterie Liens Contact Jukebox
Autres jeux vidéo (consoles, PC, arcade)

Blood Omen: Legacy of Kain

Blood Omen: Legacy of Kain Blood Omen: Legacy of Kain Blood Omen: Legacy of Kain

Développeur : Silicon KnightsGraphismes :
Éditeur : Crystal DynamicsSons et musiques :
Année : 1996Difficulté :
Genre : ActionDurée de vie :
Nombre de joueurs : 1Note perso : 8/10


Tiens, c'est en rédigeant cette page que je me suis rendu compte qu'il était temps de remplacer mon moniteur. Les captures d'écran vous paraissent sombres ? Vous pouvez régler votre contrast dessus, comme cela, je fais service public en même temps.

Blood Omen est un jeu qui brille avant tout pour son histoire, je vais donc essayer de vous la résumer rapidement :
Ça se passe dans un monde fantastique moyenâgeux qui s'appelle Nosgoth. L'harmonie naturelle y est matérialisée par neuf piliers, patronnés par neuf sages, qui se réunissent occasionnellement pour décider de la pluie et du beau temps.
Pour une obscure raison, l'une d'entre eux (Ariel, gardienne du pilier de l'équilibre) fut assassinée. Cet évènement sema le trouble dans le petit concile, qui, soudainement dépourvu de son ministre de l'équilibre, se mit à disjoncter à l'unisson. La dépravation des membres du cercle entraîna la corruption des piliers, et donc du monde. Mon Dieu... mais c'est méchant !

L'anti-héros de cette histoire s'appelle Kain, un noble de la région qui se fait lui aussi assassiner (au sortir d'une auberge par une bande de brigands, sale histoire...) sauf que lui, se voit opportunément ressuscité par un nécromancien.
Il devient vampire et saute sur la chance qui lui est offerte pour se venger de ses agresseurs. Sa vengeance rapidement consommée, il se laisse embarquer dans une quête visant à éliminer un à un les membres du cercle pour purifier les piliers, et donc le monde. Vous suivez ? Il n'a rien d'autre à faire, le pauvre, il est immortel.

J'ai dit anti-héros ? Oui, parce que ce brave Kain est un pourri. S'il fait la chasse aux méchants sorciers et s'il sauve le monde dans la foulée, c'est uniquement pour le mettre sous sa botte. C'est rafraîchissant de voir un personnage principal de jeu vidéo cynique, sadique, tuant des femmes dans leur lit...

Autre chose originale : la qualité des doublages. Je devrais même dire la présence de doublages, parce que ce n'était pas courant à l'époque d'entendre des dialogues parlés. La version française est d'ailleurs à la hauteur, pour une fois.
Ajouté à cela, de nombreuses scènes en images de synthèse de qualité inégale mais qui créent une atmosphère crédible.
On rentre dans le jeu comme dans un bon film. Par moments, on a presque envie de sauter les phases d'exploration pour voir où le scénario va nous emmener.

Niveau jouabilité par contre, le jeu souffre de quelques lourdeurs. Kain est lent à déplacer et ses coups d'épée manquent de fluidité. J'ai été choqué de voir des ennemis incapables de lancer des projectiles autrement que sur huit directions. La façon dont les personnages font les cent pas sur un chemin programmé de quelques mètres est assez pathétique.

Pour finir, saluons tout de même la variété des sorts et des artefacts. Vous disposez d'une foultitude de moyens de tuer, tous plus sanglants les uns que les autres. C'est très amusant !

Dois-je mentionner ses suites ?
Soul Reaver : très éloigné de l'original, un peu vide mais jouissant d'une sacrée ambiance, et d'une sacrée bande-son.
Blood Omen 2 : un massacre en règle, une histoire bidon avec des extra-terrestres qu'il ne vaut pas le coût de développer.

Pour moi, Blood Omen: Legacy of Kain est un ovni du jeu vidéo à cause de son univers et de ses personnages ultra-sombres, une bulle d'originalité dans un océan de conformisme, auquel, malheureusement, ses suites n'échappent pas.


Où le télécharger ?
Abandonware-France (PC)
Planet Emulation